Á la une

Les jeunes et le tabac : que faut-il savoir ?

Un article d’Eloïse Delforge et Marie Housiaux, chargées de projets prévention tabac au FARES asbl

Voici le 1er article d’une série de 4 : jeunes et tabac (septembre 2021) ; crise sanitaire et consommations des jeunes (octobre 2021) ; communication préventive avec les jeunes (novembre 2021) ; ressources et aides pour accompagner les jeunes fumeurs (décembre 2021).

Jeunes et tabac : quelques infos

Bien que seuls 15% des jeunes belges fument aujourd’hui, la majorité des adultes fumeurs ont commencé à l’adolescence. L’âge où l’on fume sa première cigarette est à 16,6 ans et c’est en moyenne à 18,3 ans qu’une habitude de consommation quotidienne s’installe (Sciensano, 2018). Il existe des inégalités sociales concernant le tabagisme des jeunes : il y a plus de fumeurs quotidiens dans les familles à plus faibles niveaux d’éducation et chez ceux qui fréquentent l’enseignement professionnel et technique. Une nouveauté par rapport aux générations précédentes est qu’il y a souvent une double consommation de tabac classique et de cigarette électronique. Avec des conséquences importantes sur la santé, la prévention du tabagisme reste donc une priorité de santé publique.

La loi belge s’adapte pour protéger les mineurs 

Interdiction de vendre du tabac aux moins de 18 ans (2019) ; interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs (2020) ; paquet neutre obligatoire (2020) ; interdiction des cigarettes mentholées (2020) ; interdiction de publicité dans les lieux de vente (2021)

Les produits du tabac sous la loupe

Tabac sous la loupe

On distingue les produits du tabac avec et sans processus de combustion.

220px-Triangle_du_feu.svg

Produits avec combustion :

  • Cigarettes, tabac à rouler, cigares, cigarillos, pipes
  • Chichas, pipes à eau
  • Produits à fumer à base de plantes (joints de CBD ou de cannabis)

La cigarette classique (industrielle ou roulée) se consomme en brûlant et sa fumée contient plus de 4000 substances, parmi lesquelles on trouve de la nicotine, du monoxyde de carbone, des goudrons et des additifs. Certaines sont toxiques.

Produits sans combustion :

  • Cigarettes électroniques (e-cigarettes)
  • Pouches (sachets de nicotine)
E-cigarette et Pouche

Les produits du tabac sans combustion permettent dans certains cas de limiter les risques MAIS ne sont pourtant pas sans danger. La cigarette électronique permet de chauffer un liquide avec ou sans nicotine et produit de la vapeur d’eau. Les pouches sont un nouveau mode de consommation orale du tabac : il s’agit de sachets de nicotine aromatisés à mettre en bouche entre la lèvre et la gencive.

Le FARES développe une série de dépliants pour présenter en détails les produits du tabac

La période de l’adolescence et les prises de risques

Croissance végétale Pixabay

 L’adolescence, est une période de transformation et de développement située entre l’enfance et l’âge adulte. Cette étape particulière de la vie est notamment caractérisée par l’évolution du corps, une intensification des émotions, la recherche de sens ainsi que le renforcement des liens sociaux.  Les jeunes en recherche de leur identité explorent les limites et multiplient de nouvelles expériences. La prise de risque fait partie de  cette étape de la vie et se traduit parfois au travers des consommations. Ceci explique pourquoi la majorité des fumeurs actuels ont commencé à consommer durant l’adolescence. Plus on fume tôt, plus on risque de devenir dépendant et de fumer longtemps dans sa vie.  

Un ado qui fume n’est pas l’autre…

La relation d’un jeune au tabac n’est pas celle d’un autre. Il existe des jeunes qui n’ont jamais fumé, d’autres qui ont essayé une fois par curiosité, certains qui fument occasionnellement (soirées ou grands évènements), d’autres encore qui fument de façon plus régulière et prévisible et enfin ceux qui sont vraiment dépendants. On parle d’usage doux quand c’est occasionnel et d’usage dur quand ça prend beaucoup de place dans la vie et/ou qu’on ne sait plus s’en passer.

Les consommations, quelles fonctions pour l’ado ?

Une personne prenant le chemin vers la consommation est au départ toujours porté par une intention positive ou vécue comme telle. L’adolescent qui consomme des produits (tabac, chicha, alcool, cannabis,…) peut le faire pour différentes raisons, comme:

  • Faire partie d’un groupe en adoptant ses normes et ses codes
  • Être dans une forme de convivialité avec ses pairs
  • Se démarquer de ses parents et/ ou de son entourage
  • Faire face à l’anxiété et au stress
  • Se procurer du plaisir
  • S’inscrire dans une forme de démarche auto-thérapeutique, etc.

Il existe bien sûr une infinité de motivations personnelles qui peuvent varier en fonction des individus et des contextes.

114582-vecteur-gratuit-d-icones-de-tabac-gratuit-vectoriel (002)

L’industrie du tabac veut séduire les jeunes !

america-41776_1280

L’industrie du tabac est consciente de la singularité de la période adolescente et des comportements de découverte qui lui sont propres. Fondée sur l’intérêt d’amener le plus tôt possible un individu vers une dépendance tabagique, elle a élaboré une stratégie visant à initier les jeunes au tabagisme : avoir une communication attractive qui joue sur les émotions et envies de liberté ; proposer un éventail de produits séduisants et à la mode (« moins dangereux », autorisés à l’intérieur, etc.).

La prévention pour outiller les jeunes

Parler du tabagisme avec l’adolescent lui fournit des repères et le sensibilise par rapport aux manipulations. L’industrie du tabac est très créative et s’adapte sans cesse. Même lorsqu’elle affirme avoir de  bonnes intentions comme la réduction des risques, l’industrie vise en fait sa propre survie. La prévention aide le jeune à poser des choix conscients.

hourglass-2027541_1280

L’article du mois prochain abordera les consommations et le bien-être des jeunes en temps de crise sanitaire COVID-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.