Á la une

La Puff : résultats de l’enquête “jeunes” menée par le FARES

Une puff est une cigarette électronique à usage unique, préchargée au niveau du réservoir (de 300 à 800 bouffées de e-liquide avec ou sans nicotine) et de l’accumulateur (batterie). C’est un produit du tabac qui est apparu sur le marché européen fin 2021 et qui vise clairement les jeunes consommateurs, bien qu’il leur soit officiellement interdit.

En juin dernier, le Service Prévention Tabac du Fares asbl et ses partenaires ont diffusé un sondage sur la puff auprès de jeunes âgés de 11 à 24 ans. Cette démarche d’enquête auprès des jeunes est venue pour plusieurs raisons. Tout d’abord, comme c’est un nouveau produit du tabac et puisque sa promotion cherche particulièrement à séduire les adolescents via les réseaux sociaux, il était important de sonder directement la perception et l’usage de la puff chez les jeunes.  Ensuite, dans une perspective d’actions de prévention du tabagisme destinées au public jeune, impliquer les personnes qu’on souhaite sensibiliser et identifier leurs besoins est une étape essentielle dans une philosophie de promotion de la santé. Par ailleurs, les résultats vont pouvoir servir de support pour discuter la question sur le plan politique, notamment à propos du positionnement à adopter au niveau européen. Durant le temps du sondage compris entre le 10 et le 25 juin 2022, 274 participations ont été récoltées, parmi lesquelles il reste un nombre final de 259 qui sont valides (personnes âgées de 11 à 24 ans). 

Les principaux résultats du sondage puff montrent que : 

 

La majorité des jeunes (65%) connaissent l’existence de la puff, apparue en décembre 2021. C’est principalement à l’école et dans les espaces de rencontre comme la rue qu’ils en ont vu ou entendu parler.

 

  • Eclairage : la puff, bien que d’apparition très récente (moins d’un an), a déjà réussi à se faire largement connaître auprès des jeunes. Ce rythme vertigineux de propagation questionne et invite à comprendre le phénomène qui est en train de se jouer.
Loupe 65

La plupart des répondants (60%) identifient facilement des points de vente où ils pourraient se procurer une puff. D’après eux, c’est surtout les night shop/ les librairies qui sont les points de vente directs, ensuite ce sont les réseaux sociaux et sites internet qui sont les autres points de vente les plus identifiés (Amazon, Ali express, C Discount, Wish, groupe facebook, snapchat…) 

  • Eclairage : il est très facile pour les jeunes d’identifier des lieux où se procurer une puff. Attention sur le net il n’y a pas de contrôle, on peut donc imaginer que la vente aux mineurs de ce produit du tabac est facilitée.
source par laquelle les jeunes interrogés ont connu la puff
Loupe 24

Parmi les 168 jeunes qui connaissent cette cigarette électronique jetable, près d’un quart la consomment (41 consommateurs.trices, 24%).

  • Eclairage : D’un point de vue de la santé publique, ce chiffre tire un signal d’alarme et souligne l’importance de poursuivre des actions de prévention. Alors que l’usage de produits du tabac fumé diminue sans cesse en Belgique et que le tabagisme est passé sous la barre des 20% dans la population générale, il apparaît que la puff, utilisée par 24% de jeunes dans cet échantillon, pourrait insidieusement relancer une nouvelle vague de consommation.

Au sujet de leur usage de la puff, la majorité des utilisateurs.trices de l’échantillon sondé rapportent apprécier son goût, son odeur et la variété des arômes disponibles (90%). Certains soulignent également les bienfaits apportés sur le plan psychique (réconfort, diminution du stress, occupation, geste…). Par ailleurs, la facilité d’utilisation est également citée comme effet positif (ex: disponible en continu, pas de changement de résistance, pas de fuite au niveau des liquides, dispositif discret et pratique). C’est la puff qui permet 700 bouffées qui semble être la plus populaire pour la moitié des répondants. De plus, pouvoir choisir la présence ou non de nicotine est également apprécié. A ce sujet, près de la moitié consomme la puff avec nicotine (18 personnes sur 41) tandis que d’autres alternent un usage avec et sans nicotine (7 personnes sur 41).

  • Eclairage : La puff convainc la majorité des utilisateurs.trices de cet échantillon. Ce produit surfe sur des besoins identifiés dans l’air du temps et bénéficie d’une image récréative très différente de celle des produits fumés. L’accrochage du consommateur.trice risque d’être de longue durée, en particulier chez ceux qui utilisent une puff à la nicotine, qui est une substance qui rend dépendant.
Est-ce que ta puff contient de la nicotine

Sur le plan financier, la majorité des utilisateurs.trices de puff déboursent 5 à 10 euros pour leur produit (67%). Seuls une minorité dépense plus de 15 euros pour sa puff (5%).

  • Eclairage : Situé entre 5 et 10 euros, le coût de la puff est très démocratique et même moins cher que du tabac à fumer, cet élément facilite son accès aux plus jeunes. Même si la vente leur est interdite, avec leur argent de poche et la facilité d’accès à l’achat, tout jeune mineur pourrait potentiellement s’offrir une puff, si désiré.
Combien te coûte la Puff

Parmi ceux qui ne consomment pas la puff (76%), voici les principales raisons avancées pour expliquer leur désintérêt du produit : l’image négative en général de “la fume”, l’aspect nocif et de dépendance perçu autour de la puff, l’impact écologique du jetable, la diminution des finances pour les hobbies, le refus de plier à la pression et à une mode.

  • Eclairage : Les jeunes qui ne sont pas tentés par la puff partagent dans le sondage des arguments qui pourraient servir de base pour élaborer une campagne de prévention co-construite avec eux.

Ce sondage est un point de départ apportant un éclairage complémentaire aux informations disponibles en ligne et aux observations réalisées sur le terrain. Le Fares va poursuivre ce projet pour étayer au mieux cette question.

news-g919e5704d_1920

Voici quelques articles pour en lire davantage sur le sujet de la puff, classés par ordre décroissant de parution :  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.