Á la une

Quelques petits conseils pour démarrer avec la méditation de pleine conscience

Installez-vous au calme : si c’est possible pour vous, isolez-vous dans une pièce où vous ne serez pas dérangé.e ; coupez votre téléphone. 

Fixez-vous un objectif : le rapport au temps se modifie lorsqu’on médite. Afin de ne pas être perturbé.e ou distrait.e par des pensées relatives au temps qu’il vous reste à méditer, nous vous conseillons d’écouter une méditation guidée que vous pourrez choisir notamment en fonction de sa durée. Dix minutes de pratique quotidienne constituent déjà un bon début. Si vous décidez de pratiquer sans support audio ou que vous n’y avez pas accès, nous préconisons de mettre une alarme sur votre gsm afin de vous avertir lorsque la période des 10 minutes est écoulée. 

Asseyez-vous soit sur une chaise avec le dos droit mais pas tendu, les pieds bien à plat au sol et les mains déposées sur les genoux ; soit sur un coussin en tailleur ou en lotus avec le dos droit et les mains posées sur les genoux. Trouvez la bonne inclinaison du dos qui vous permettra de rester droit sans trop d’effort. Maintenez cette position d’éveil, et détendez le reste du corps.  

Fermez les yeux si c’est confortable pour vous. Si vous préférez les garder ouverts, laissez votre regard se fixer sur un point devant vous sur le sol. Ne regardez pas autour de vous. Laissez simplement votre regard se poser. 

Ouvrez votre attention à ce qui se présente instant après instant :  contrairement à l’image que l’on pourrait en avoir, la méditation de pleine conscience ne consiste pas à ne pas penser. Il s’agit plutôt d’observer les pensées apparaître sans les juger et les laisser partir sans s’y accrocher. Tout comme vous pouvez également observer vos émotions et vos sensations physiques (ce que vous ressentez, ce que vous entendez, ce que vous touchez). Comme pour les pensées, notez ces sensations, ne les jugez pas. Laissez-les aller… 

Si vous observez que vous vous laissez souvent emporter par vos pensées, ne vous découragez pas. Au fur et à mesure vous parviendrez à fixer de mieux en mieux votre attention… 

Pratiquez régulièrement et fixez-vous un horaire : 

Pour progresser dans la méditation, et en ressentir tours les effets, il faut pratiquer de manière régulière. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de ne pas fixer des temps de méditation trop longs au début. En effet, il ne faut pas que vous soyez découragé.e par la longueur et que cela vous entraîne à ne pas pratiquer. Dîtes-vous qu’habituellement en 10 minutes vous lisez à peine quelques infos sur les réseaux sociaux ou vous fumez une ou deux cigarettes, rien de plus. Fixer un horaire et le noter dans votre agenda vous permettra de rendre ce rdv incontournable et de lui accorder autant d’importance qu’un rdv chez le coiffeur ou que prendre votre douche le matin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.