Á la une

Préserver sa santé mentale durant le confinement avec la méditation

La pleine conscience est un état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment.   Kabat-Zinn, 2003 

Dans un article précédent, nous relations en quoi la méditation de pleine conscience peut être un support supplémentaire pour les fumeurs dans la gestion de leur tabagisme. 

A présent, une étude toute récente, effectuée à Wuhan berceau de l’épidémie au COVID19, s’est intéressée à l’impact de la pratique de la méditation sur la santé mentale des personnes mises en quarantaine. En effet, nous l’expérimentons tous en ce moment, le coronavirus a changé profondément notre mode de vie… Bien que les mesures prises par le gouvernement soient indispensables, il en résulte néanmoins une perturbation voire une souffrance psychique pour bon nombre d’entre nous. Le fait d’être « isolé » détériore notre santé mentale avec des manifestations diverses comme l’augmentation du niveau de stress, d’angoisse, des troubles dépressifs et des troubles du sommeil. 

Les résultats montrent que nous avons tout à y gagner ! Pour autant, certains peuvent lire ce type d’invitation à tester “autre chose” comme une obligation de plus à prendre soin de soi. Nous en sommes conscients : de nombreuses pressions existent en ce moment dans les foyers et c’est bien la source de notre article ! Rien n’est obligatoire, il n’y a rien à réussir et rien à rater. Faites ce que vous pouvez et ce n’est déjà pas si mal. Bonne journée à tous. 

Dans ce contexte, une étude vient tout juste d’être publiée sur les effets d’une pratique méditative de pleine conscience quotidienne sur des personnes placées en quarantaine. 

Pendant cette période de confinement, 97 adultes en bonne santé ont été recrutés et répartis de manière aléatoire en deux groupes : un groupe « d’intervention de pleine conscience » et un groupe « contrôle » permettant de comparer les résultats. 

Pendant 10 jours, le premier groupe d’adultes a suivi une séance quotidienne de dix minutes de méditation de pleine conscience guidée, pendant que les adultes du groupe de contrôle suivaient dix minutes d’instructions visant à laisser vagabonder leur esprit. Chaque matin, les participants de l’étude devaient remplir une courte enquête sur leur ancrage dans le présent, leur niveau d’anxiété, et leur quantité d’heures de sommeil. 

Cette étude démontre que les confinés méditants ont eu les bénéfices suivants : 

  • Un sommeil non perturbé 
  • Une augmentation quotidienne du niveau pleine conscience  
  • Un niveau d’anxiété moins important que dans le groupe contrôle 

Pour vous aider à démarrer nous vous invitons à lire les quelques petits conseils repris dans cet article 

Démarrez la pratique de la méditation à l’aide de cet enregistrement  

Bonne journée à tous.  

Source : The Conversation – Carole Daniel, SKEMA Business School 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.