Á la une

Arrêter de fumer : l’hypnose, ça fonctionne vraiment ?

Arrêter de fumer : l’hypnose, ça fonctionne vraiment ? 

Certains tabacologues peuvent notamment recourir à l’hypnothérapie dans l’accompagnement de leurs patients fumeurs. Elle est très connue du grand public mais beaucoup de fausses croyances circulent à son sujet.  

Qu’est-ce que l’hypnose ? 

Il s’agit d’un état de conscience modifié dans lequel nous nous mettons naturellement plusieurs fois par jour (ex : au volant de la voiture, devant la télévision).  

Lorsque nous sommes en hypnose, nous sommes dans un état de relaxation profonde très proche de l’état dans lequel nous sommes lorsque nous pratiquons la méditation, la relaxation ou la sophrologie par exemple. La différence réside dans le fait que nous utilisons cet état pour aller travailler chez le patient sur quelque chose qui lui pose problème (ex : fumer).  

L’état d’hypnose permet d’accéder plus facilement au subconscient et surtout de lever des barrières que nous nous mettons (avec notre mental) quand nous sommes conscients. Cela va donc permettre à la personne d’aller vers une plus grande compréhension d’elle-même et de son fonctionnement. Certains blocages inconscients peuvent être compris et levés grâce à l’hypnose.  

Dans le cadre de l’arrêt tabagique, l’hypnose peut viser à défaire les liens physiques, psychologiques et émotionnels noués entre le patient et la cigarette. 

Les approches peuvent être différentes : 

–        divers types d’induction 

–        des sessions de durée variable 

–        un nombre variable de sessions 

–        hypnose se centrant sur le comportement (ex. : l’hypnose éricksonienne) 

–   hypnose se centrant à la fois sur le comportement et sur les émotions (ex. : hypnothérapie globale). 

L’hypnothérapie peut permettre entre autres de : 

–       renforcer la motivation à arrêter 

–       travailler sur la confiance en soi et l’estime de soi 

–       diminuer l’envie de fumer (en créant par exemple des ancrages) 

–   travailler sur la gestion du stress (à travers l’apprentissage de l’auto-hypnose par exemple) 

–       comprendre la cause : pour quelles raisons la personne a-t-elle commencé à fumer et ce que cela lui apporte (dans le cas où la thérapie va travailler ce qui touche à l’émotionnel) 

–   lever des blocages/trauma émotionnels que la personne a compensés par son comportement tabagique. 

Est-ce pour tout le monde ? 

L’hypnose est un état dans lequel nous arrivons à nous mettre naturellement. Tout le monde y a accès. Quelques petites choses pourraient cependant limiter son efficacité. Par exemples :  

  • La peur et le manque de confiance : 

Si une personne a peur et n’a pas confiance en l’hypnothérapeute, il sera difficile pour elle de lâcher prise. Son mental sera très résistant et il sera quasi impossible de se mettre en état d’hypnose. Le terme « hypnothérapie » est ici bien choisi, une thérapie se déroule généralement en plusieurs séances. Voilà qui laisse le temps au patient d’apprendre à se mettre en hypnose, à faire confiance au thérapeute et à lâcher prise au niveau du mental.  

  • Le manque d’engagement du patient : 

Bien que les résultats puissent être spectaculaires, si l’hypnose fonctionne c’est surtout grâce à l’engagement et à la motivation du patient. La limite de l’hypnose est que personne ne peut faire quelque chose qu’il ne peut s’imaginer faire. Si la personne n’y croit pas ou attend que les effets « tombent du ciel », cela pourrait malheureusement ne pas fonctionner. 

  • Ne pas avoir été voir « assez loin » : 

Certaines personnes arrivent à arrêter de fumer après avoir travaillé en hypnose sur leurs comportements. D’autres personnes ont un lien plus émotionnel avec la cigarette. Si elles ne sont pas allées voir en hypnose la cause émotionnelle du fait de fumer, les effets de l’hypnose peuvent être limités.  

Pourquoi se tourner vers l’hypnose ? 

  • Les résultats peuvent être très efficaces et surprenants.  
  • La compréhension de ses propres mécanismes est plus rapide que dans une thérapie où l’on reste dans le conscient. 
  • Elle donne accès à une meilleure connaissance de soi, de ses valeurs, de ses incohérences, …en dehors de la pression sociale et du jugement. En se connaissant mieux on peut prendre les décisions les plus appropriées pour soi. 

Il n’y a pas une seule et unique méthode pour arrêter de fumer, l’hypnose ou autre chose, c’est à chaque personne à trouver la méthode qui lui convient le mieux. Un tabacologue pourra d’ailleurs l’éclairer à ce sujet et l’accompagner dans cette démarche d’arrêt.  Vous pouvez retrouver les tabacologues pratiquant l’hypnose sur le répertoire des tabacologues, en sélectionnant « hypnose » dans la rubrique « approche » (répertoire des tabacologues) 

Pour en savoir plus sur l’hypnose, n’hésitez pas à visionner quelques vidéos créées par une tabacologue hypnothérapeute : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.