Á la une

C’EST L’AUTOMNE… GRAND NETTOYAGE DE PRINTEMPS À BRUXELLES ET EN WALLONIE

Crise sanitaire de la COVID-19, confinement et consignes de sécurité : la plupart des initiatives collectives de nettoyage de l’environnement prévues au printemps n’ont pas pu se faire cette année. Pourtant, elles sont d’autant plus nécessaires dans ce contexte particulier : avec la fermeture des parcs de recyclage durant le confinement et l’usage massif de matériel jetable de protection, on constate en 2020 une augmentation générale de déchets sauvages abandonnés sur la voie publique. Dès lors, agir pour réduire l’impact environnemental des déchets polluants est donc plus important que jamais ! Depuis mi-septembre, des actions citoyennes de nettoyage de la voie publique sont enfin à nouveau programmées. Une rentrée très favorable pour la préservation de notre environnement.

Le mégot de cigarette : un « mini » déchet qui pollue comme un GÉANT

Que ce soit sans y penser ou faute de trouver un cendrier à proximité, ce sont tous les jours 10 millions de mégots de cigarettes qui sont jetés par terre en Belgique. Ce geste d’apparence anodine a pourtant un impact néfaste énorme sur l’environnement puisque chaque mégot abandonné prendra 10 à 15 ans à se décomposer et polluera jusqu’à 500 litres d’eau avant de disparaître. Dans certaines villes, c’est même 1 déchet sur trois ramassé par les services communaux qui est un mégot… interpellant non ?

Image libre de droit, publiée par Manfred Richter sur Pixabay
Bruxelles Mobilité : journée sans voiture …et sans mégots svp !
Image libre de droit, publiée par Jasmin Sessler sur Pixabay

Dans le cadre de la semaine de la mobilité, la vingtième journée sans voiture se tenait à Bruxelles ce dimanche 20 septembre 2020. À cette occasion, l’asbl CleanWalker de Belgique a organisé une Clean Walk, qui a permis le ramassage bénévole de plus de 30.000 mégots.

Certes il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’environnement, cependant ce n’est que la pointe émergée de l’iceberg du problème des mégots : en effet, cette collecte faramineuse a été réalisée en seulement une après-midi et sur un (tout) petit tronçon piétonnier du centre-ville bruxellois.

Cette démarche de nettoyage public était aussi une opportunité pour la distribution de cendriers de poche subsidiés par la ville de Bruxelles et par l’agence régionale Bruxelles Propreté.

Environnement : la Wallonie continue ses actions de mobilisation citoyenne pour réduire la malpropreté et faire évoluer les comportements

Une fois par an en Wallonie, tous les citoyens, écoles, clubs de sports, mouvements de jeunesse, entreprises et associations diverses sont invités à se mobiliser autour d’un objectif commun : ramasser les déchets qui jonchent les rues, les chemins de campagne, les pistes cyclables et autres lieux publics pour (re)créer un environnement agréable à vivre.

Image provenant de la campagne de sensibilisation de 2016 de Wallonie Plus Propre https://www.walloniepluspropre.be/news/meme-petit-dechet-reste-dechet/

Organisée du 24 au 27 septembre 2020 dans les 5 provinces wallonnes (Brabant Wallon, Hainaut, Liège, Luxembourg et Namur), cette sixième édition du « grand nettoyage collectif de printemps » est exceptionnellement programmée en automne. Ces 4 jours consécutifs de mobilisation citoyenne visent à conscientiser les générations actuelles et futures à la malpropreté ambiante de manière à faire changer les comportements de manière durable.

Capture d’écran du site BeWApp https://www.walloniepluspropre.be/grand-nettoyage-de-printemps/

Cette année, le « grand nettoyage wallon de printemps » coïncide également avec le World Cleanup Day (Journée mondiale du nettoyage) et le River Cleanup Day (Journée du nettoyage le long des cours d’eau), initiatives internationales qui rassemblent chaque année des centaines de milliers de personnes à travers le monde pour ramasser les déchets sauvages.  Ensemble, on est « forts-midables » !

Législation environnementale : le message fort du gouvernement wallon qui double les amendes sur les déchets sauvages
Image libre de droit, publiée par Pete Linforth sur Pixabay

Ce 17 septembre 2020, le gouvernement wallon a adopté une modification du Code de l’Environnement prévoyant notamment de doubler le montant des amendes liées aux déchets sauvages. Ainsi, l’abandon de déchets sur la voie publique sera désormais sanctionné d’une amende de 200 euros, contre 100 jusqu’à présent : cela concerne entre autres les mégots, les canettes, les bouteilles, les chewing-gums, les masques buccaux et gants jetables, …

En doublant le montant de l’amende et en soutenant les communes dans la lutte contre la malpropreté publique, le gouvernement adresse un message fort aux citoyens : « Mégots, canettes, chewing-gums, … la Wallonie n’est pas une poubelle ! ».

Une étude préliminaire sur la composition des déchets abandonnés en Wallonie montre que les mégots et les déchets de cigarette constituent environ 15 % (en poids) et 35 % (en nombre) des déchets identifiés. L’entrée en vigueur de la nouvelle mesure environnementale wallonne devrait prendre effet début 2021.

Voir aussi : https://www.aideauxfumeurs.be/fumeuses-et-fumeurs-ne-bougez-plus/

 

Sources :

Déchets de mégots quotidiens en Belgique

Clean Walk Bruxelles (septembre 2020)

Grand nettoyage de printemps Wallon

Législation environnementale wallonne (septembre 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.