Campagne "Sevrage pour tous",  Témoignages

Témoignage d’Adrien, 24 ans

« Comme beaucoup de jeunes adolescents, à 16 ans j’avais commencé à fumer dans une période où le besoin de reconnaissance sociale et d’approbation de la part des autres était exacerbés. Aussi, c’était à l’âge où la vie commence à se révéler dure, quand on commence à prendre son indépendance, à sortir du doux cocon familial et à se heurter aux réalités de la vie d’adulte. Et fumer, comme beaucoup d’autres addictions, c’était un moyen pour moi de combler un sentiment de vide, de calmer une angoisse, comme les bébés sucent leur pouce.

Conscient des dangers pour la santé que représente le tabac (et je ne fumais pas que du tabac) ainsi que toutes les autres substances présentes dans les cigarettes américaines, conscient du prix que cela coûtait (en constante augmentation à l’époque du passage à l’euro), je me disais souvent que je devrais arrêter de fumer. J’ai arrêté ponctuellement, mais toujours je recommençais au bout de quelques jours, quelques semaines tout au plus !Je ne parvenais pas à résister à l’envie de fumer lorsque j’étais avec des amis fumeurs, autour d’un verre, etc…

Je n’ai jamais fait appel à aucune méthode particulière pour y arriver, ni à aucun professionnel.

Par contre, début 2010, j’ai eu l’occasion de vivre un voyage en Thaïlande. Ce voyage a commencé dans la débauche la plus totale, je faisais la fête tous les jours, sous les cocotiers, les plages de sable fin, les jolies filles, l’alcool et bien sur la cigarette. Cependant, entre deux soirées festives, j’ai découvert le massage Thaï traditionnel, et j’ai eu envie de m’y initier. Je me suis alors rendu dans le nord du pays pour suivre un stage de 15 jours en Massage Thaï Traditionnel. Durant ce stage, il était vivement conseillé de ne pas boire, de ne pas fumer, de ne pas manger de viande et de ne pas trop utiliser les appareils électroniques comme les téléphones portables, les appareils photo, caméras, etc…

J’ai joué le jeu et je n’ai pas fumé ni bu pendant toute la durée du stage. Nous pratiquions la méditation, le Yoga, de la relaxation et nous nous massions les uns les autres tous les jours, sans compter que nous mangions des produits locaux, végétariens, cultivés de manière biologique. Imaginez des salades de fruits et légumes frais et exotiques accompagnés de riz tous les jours et préparés avec amour par les habitants du village qui accueillait l’école de massage !

Dans ce cadre là, ni la cigarette, ni l’alcool ne m’ont manqué, à aucun moment. Et le plus magique, c’est que depuis (cela fait 1 an et demi), je n’ai jamais plus eu envie de boire ni de fumer !

Je peux dire que la formule « Un esprit sain dans un corps sain » a pris tout son sens pour moi à ce moment là. Je n’ai pas pris la décision d’arrêter, ni même de ne plus reprendre après le stage. C’est comme si ça s’était imposé à moi, naturellement, sans effort.

Je pense que le fait de casser les habitudes dans notre mode de vie, comme ce fut le cas pour moi à ce moment là, et ce de manière temporaire, pour ne pas se mettre trop de pression, mais significative, est un élément important dans le processus pour arrêter de fumer, et je le conseille à tout le monde. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.